Lénine
Matérialisme et empiriocriticisme
Notes critiques sur une philosophie réactionnaire

Arrigo Cervetto – La critique libérale de Bernstein

Au cours de son histoire, l’école marxiste a produit une série d’œuvres qui sont devenues les piliers de la conception communiste. Ces œuvres renferment les point de repère de l’identité communiste, nécessaires — mais non suffisants — afin de caractériser la lutte pour une société sans classes, la lutte pour que l’évolution sociale fasse un saut qualitatif, la lutte pour le communisme.

Matérialisme et empiriocriticisme est l’un de ces piliers, un ouvrage d’une importance mondiale. Il dépasse son temps et représente une pierre milliaire pour toutes les générations qui veulent comprendre la période dans laquelle elles vivent, ses contradictions et son évolution historiquement nécessaire. Ce livre, paru dans un contexte de lutte politique sur le terrain spécifique du matérialisme historique. La méthode que Marx et Engels ont élaborée en prenant pour point de départ les niveaux les plus élevés atteints à leur époque par la pensée mondiale dans le domaine de la théorie de la connaissance. La méthode de Marx et d’Engels, «héritiers légitimes de tout ce que l’humanité a produit de meilleur au XIXe siècle : la philosophie allemande, l’économie politique anglaise et le socialisme français», comme l’écrit Lénine en 1913.


2009, 448 pages, br.
index des noms

ISBN 978-2-912639-34-9

7,00€